logo

Maïwenn Vuittenez (illustratrice/Artiste)

Découvrez au fil des jours les « vavangueurs » qui participeront à la prochaine édition du festival Vavangue !
Maïwenn Vuittenez

Maïwenn Vuittenez

Née en 1977 à Besançon, Maïwen Vuittenez grandit à La Réunion. En 97, elle part à Aix en Provence pour des études de lettres, puis d’Arts Plastiques et passe son CAPES à Marseille. Enseignante en arts plastiques, au gré de ses mutations, elle passe de Villiers Le Bel à Nantes et vit maintenant à la Réunion. Elle peint et dessine depuis toujours, et prend vraiment plaisir à transmettre ses passions et l’art sous toutes ses formes à ses élèves.

Je dessine et peins depuis que je suis toute petite. Au début je peignais des tableaux. J'ai découvert le plaisir de mettre en images une histoire, il y a quelques années de cela. Depuis la publication des « Baobabs amoureux », je souhaite continuer à m'investir avec cœur dans la création d'albums jeunesse.

Les enfants trouvent dans les livres, des idées et des images qui leur parlent de ce qu'ils ressentent et vivent et c'est pour cette raison qu'ils sont essentiels.

Ils donnent sens à la vie qui s'ouvre devant eux, encore remplie de questions et de mystères. Ils accompagnent leurs premiers pas.

Les albums jeunesse sont autant de portes que les enfants ouvrent pour apprendre à se connaître, à découvrir les autres, pour acquérir un esprit d'ouverture et de curiosité par rapport au monde qui les entoure.

Il y a des livres qui nous touchent profondément lorsque nous les lisons enfants et que nous gardons présents dans un coin de notre tête une fois devenus adultes.
Les baobabs amoureux est le premier illustré Maïwenn Vuittenez. Le baobab qui pousse au bout de la savane se sent bien seul. Les animaux ne s’intéressent pas à lui, sauf les girafes qui apprécient ses feuilles ; les hyènes ricanent en le voyant. C’est bien difficile d’être le seul de son espèce sur cette terre ingrate. Mais une fillette au cœur d’or et à l’esprit vif devient son amie et comprend sa détresse. Elle plante à ses pieds une graine de baobab dont elle prend grand soin. Un peu d’eau, beaucoup de patience, et notre baobab n’est plus seul. Les deux arbres s’enlacent pour n’en faire plus qu’un et, dans le pays, naît la légende des arbres qui s’aiment …

Si vous allez un jour à Madagascar, à Morondava sur la côte ouest de l’île, vous aurez peut-être la chance de voir un baobab amoureux au tronc gravé de cœurs et de noms. Car le baobab amoureux, dont le tronc se divise en deux pendant sa croissance, existe vraiment.naît la légende des

Si vous allez un jour à Madagascar, à Morondava sur la côte ouest de l’île, vous aurez peut-être la chance de voir un baobab amoureux au tronc gravé de cœurs et de noms. Car le baobab amoureux, dont le tronc se divise en deux pendant sa croissance, existe vraiment.
Maïwenn Vuittenez, qui publie ici son premier livre, a imaginé une histoire d’amour tout en tendresse et en douceur, qu’elle met joliment en images et en couleurs très chaudes.

Durant le festival, Maïwenn expose ses dernières créations. Réalisés à partir de bois flottés, d'objets ramassés dans la nature (feuilles, plumes, coraux), de tissus et d'images peintes, les mobiles que je crée sont des petites fenêtres ouvertes sur l'imaginaire. Paysages, rêveries, poèmes, voyages à suspendre sur les murs...

Détails des activités durant le festival

  • « Voyage à suspendre sur les murs » (Exposition artistique)
  • Tarif : gratuit

  • Durée : De 10h00 à 16h45
  • Samedi 8 avril et Dimanche 9 avril
  • Lieu : Arboretum
  • Tout public

  • Share

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.